Le mobile en fiction - MasterClass écriture

Le mobile en fiction

Le mobile en fiction c’est un élément central qui assure toute la crédibilité et le paiement final d’un récit. Il ne peut pas être négligé, c’est-à-dire trop faible, trop artificiel ou inadapté.

« Une vie sans épreuve, c’est comme un crime sans mobile. »
Nouredine Meftah

“Tout motif est doublé de mobiles.”
Edmond Goblot

On associe très rapidement un « mobile » à un récit du type polar. Toutefois, le mobile s’applique à tous les genres d’histoire. Le mobile est un des engrenages de la mécanique de votre récit, il est assez central et contribue au déclenchement de l’histoire, ainsi qu’à sa résolution.  

Pour bien comprendre l’importance de ce dispositif, il faut imaginer la force du mobile, capable d’engager une motivation faisant sauter tous les garde-fous d’un personnage qui pourrait être votre meilleur ami, inoffensif et pacifiste, jusqu’à tuer une personne proche de vous. En vous mettant à sa place, vous pourrez évaluer la force du mobile que vous concoctez. Est-il suffisamment solide ? Est-ce crédible ? Est-ce que les lecteurs vont y croire ?

L’exemple du crime est assez démonstratif dans le sens où il constitue l’acte ultime, le plus redouté par l’être humain : retirer la vie. La réflexion autour du mobile se doit d’être mûrie. Vous devez pouvoir exposer le mobile de façon efficace, simple, et avec le minimum d’explication. Réussir à extraire le mobile, à le faire émerger, évitera de nombreux écueils par la suite.

Le choix du mobile

Les mobiles les plus spectaculaires ne font pas nécessairement les meilleures histoires, c’est peut-être même un doux poison que de penser l’inverse. Plus il y a de spectaculaire dans le mobile, plus il faudra être brillant sur l’aspect émotionnel pour compenser. Une démonstration spectaculaire est attribuée à l’auteur de l’histoire, mais quid de son personnage ? Il s’efface derrière son créateur ? L’inverse serait certainement du meilleur effet pour le lecteur. Le lecteur s’intéresse davantage au personnage de l’histoire qu’au romancier qui en est l’auteur.  

Méfiez-vous des mobiles trop éblouissants. Le mode plein phare fait plisser les yeux, comme le soleil direct brûle la rétine. En revanche, surprendre le lecteur avec un personnage mu par un mobile simple, implacable, mais qui déclenche une motivation profonde pour passer à l’acte, assurera un déroulement fiable du récit et un paiement final probablement plus fort.

Le mobile étant la clé de voûte de votre récit, capable de nourrir et assurer la progression de l’histoire, il est donc indispensable de vous focaliser dessus, de le bombarder de questions afin de sortir ce qui vous touche et vous motivera jusqu’à écrire le mot « fin » de votre roman.

Éventail des mobiles possibles

Depuis que l’humanité existe, que la conscience d’individualité et de groupe s’est formée, puis qu’un vernis de socialisation s’est ajouté, avec tous les codes que nous connaissons, les mobiles profonds restent pourtant les mêmes. Inutile donc d’aller chercher ailleurs, puisque ce cœur de mobiles est celui qui nous touche tous. Votre « voix » et « créativité » d’auteur devront apparaitre dans la façon d’exploiter ces mobiles.  

Les mobiles peuvent se rassembler dans la liste des catégories suivantes :

Catégorie « faible »

  • La folie (psychose, drogue…)
  • Accident (drame, conflit…)

Catégorie « moyenne »

  • Politique (pouvoir, convictions…)
  • Argent (héritage, frustration…)

Catégorie « forte »

  • Passionnel (amour, jalousie, haine…)
  • Vengeance (trahison, injustice…)
  • Protection (défense, amour…)

Tout l’art de l’auteur sera ensuite de composer l’écheveau de son récit en combinant les mobiles additionnels autour d’un mobile principal. Ainsi, l’auteur créé un maillage fort et puissant, en correspondance aux caractérisations des personnages, pour appuyer là où ça fait mal. Mis sous pression, les personnages sortent de leur zone de confort, provoquent et réagissent face aux conflits.

Lier le mobile principal aux thèmes du récit

Une fois le mobile principal en place et l’enrichissement avec des combinaisons d’autres mobiles et personnages secondaires, il est de temps de connecter ce dispositif avec le ou les thèmes, et l’arène de votre récit.

Si vous choisissez le mobile de la vengeance, et que vous souhaitez traiter d’abus de pouvoir en entreprise, faites-en sortes que tout ce qui va toucher votre thème s’accorde avec le mobile. L’exemple de l’histoire de la série Dérapage (ARTE) montre un cadre au chômage qui ne parvient plus à trouver d’emploi, à cause de son âge. Il accepte une proposition abusive, et retourne la situation terrible contre ses employeurs. Dans cette histoire, les mobiles secondaires respectent parfaitement les règles et se déclinent tous avec le thème. L’épouse qui se veut protectrice avec son conjoint qui se retrouve dans une situation catastrophique. Leur amour est en jeu, comme celui des enfants.

À partir de ce moment dans votre travail, avec un mobile solide, et une très forte motivation, tout peut conduire à l’élément déclencheur qui va provoquer le drame du départ dans votre récit.

Pour aller plus loin, découvrez les 10 règles fondamentales d’écritures que je propose librement dans un guide, et les MasterClass d’écriture de romans et de séries TV.

Atelier écriture roman

Enrichissant et pertinent

Noté 5 sur 5
29 février 2024

Je conseille vivement de suite la formation « comment développer son style d’écriture » .
Les leçons, comme toujours, sont concises, précises et très pros.
Indispensable pour continuer.

Christel

Passionnant et précis

Noté 5 sur 5
22 février 2024

Super masterclass hyper bien structurée. Approche professionnelle. On y apprend beaucoup. Du concret, des exemples, des exercices ! J’ai adoré !

Virginie

Un apport complet, des conseils précis

Noté 5 sur 5
31 janvier 2024

Cet atelier est très précieux pour disposer d’une vision panoramique des rôles de l’agent et de l’éditeur dans une optique précise : comment présenter le mieux possible son manuscrit à l’agent ou à l’éditeur. Les conseils de Samuel sont précis et opérationnels. Samuel dévoile les astuces et les pièges à éviter. Je me sens maintenant mieux armé pour proposer mon premier roman. Cet atelier est INDISPENSABLE ! Je le recommande ! Un grand merci, Samuel !

Christophe

Des conseils pros et pertinents

Noté 5 sur 5
22 janvier 2024

Avec l’atelier « Comment trouver votre meilleure idée de roman ? », toujours un immense plaisir d’apprendre de Samuel. Jamais avare de bons conseils et d’astuces pour aider les auteurs émergents à développer leur potentiel. Un grand merci.

Christel

L'atelier "Obtenez des contrats grâce aux secrets de communication pro... " : incontournable !

Noté 5 sur 5
19 janvier 2024

Cet atelier est une mine d’informations.
Je préconise vraiment de le suivre. Ces cours sont, à mon sens, indispensables pour comprendre en profondeur le monde de l’édition – un monde méconnu et fantasmé. Là, on touche au concret, au réel, sans langue de bois. Je ne saurai trop recommander aux auteurs en herbe, dont je fais partie, de faire de cet atelier un passage obligé pour se donner toutes les chances de réussite.

Christel

Vous avez suivi la MasterClass d’écriture de roman ?
Partagez votre avis.

3 réflexions au sujet de « Le mobile en fiction »

Laisser un commentaire