comment creer un pitch implacable

Comment créer un pitch dramatique implacable ?

Le pitch dramatique c’est de lui que l’histoire nait et affirme sa promesse. C’est l’expression la plus concentrée de votre histoire, que tout lecteur ou spectateur peut mémoriser presque de façon immédiate et transmettre avec enthousiasme à son entourage. La magie du récit doit opérer dès le pitch.

Le pitch dramatique, quand il est bien conçu, est la clé capable de déclencher le « bouche à oreille ».

Une idée c’est comme un pain au chocolat. Il faut la laisser refroidir pour voir si elle est vraiment bonne.
Serge Uzzan

Le meilleur moyen d’avoir une bonne idée est d’en avoir beaucoup.
Linus Pauling

Le pitch dramatique remplit en réalité deux fonctions. La première, celle d’un phare pour l’auteur, son cap à suivre au moment de la création et tout au long de l’écriture. Tout ce que l’auteur conçoit et couche sur le papier doit répondre au pitch et s’inscrire dans la direction donnée. C’est l’assurance de ne jamais se perdre, ni pour l’auteur ni pour le lecteur. Et la seconde fonction du pitch, c’est la vente. Vous voulez avoir une chance de convaincre un éditeur, un producteur, un agent ? Concevez un pitch de badass et pas fadass ! Si c’est pour proposer une énième histoire déjà 1000 fois traitées, retournez dans votre atelier et usinez un nouveau pitch.

Un pitch efficace, c’est un pitch qui tourne comme une horloge, qui fait sens et qui est suffisamment puissant pour emporter une histoire. C’est aussi le signe d’un auteur réfléchi, qui sait où il va et en qui on peut, à priori, avoir confiance. La conception du pitch est une phase d’anticipation indispensable, surtout pour des débutants qui veulent se donner une chance de réussir, et exigée dans tous les cas pour les auteurs déjà aguerris.

Le pitch doit emporter le morceau d’emblée. Pas besoin de se taper les 350 pages pour déjà piger que votre histoire c’est de la balle. Vous n’avez que quelques secondes pour convaincre à la fois les professionnels d’acheter votre histoire, mais aussi les lecteurs ou spectateurs de la découvrir… sinon, ils passent tous à un autre pitch (et les pitchs ne manquent pas, des centaines de livres sont disponibles à côté du vote, tout comme on fait défiler les séries sur Netflix pour en choisir une prometteuse). C’est d’ailleurs pour cette raison d’immédiateté qu’en plus du pitch vous devez idéalement créer une « tagline » à votre histoire. Les anglicismes sont légion, désolé pour ceux que ça heurte. Le mot « pitch » c’est déjà le cas, et j’en rajoute une couche, vous pouvez même l’appeler « logline ».

« Pitch » ou « Logline » : votre histoire en une phrase idéalement, deux ou trois au maximum. Nous verrons ensuite comment construire le pitch et quels sont les éléments fondamentaux qui le rendent si puissant et complet, malgré sa concision.

« Tagline » : votre slogan, encore plus court que le pitch, car sa fonction représente une intention, presque un sous-titre foudroyant. La tagline tient en seulement quelques mots, 2, 3, 5 au maximum. La tagline pointe une des promesses ou une des forces de l’histoire, ça peut être l’ambiance, le lieu, le personnage ou le dilemme majeur, ou être une comparaison avec une autre histoire, ou film ou série emblématique.  

Ce qu’il vous faut :

  • Un titre qui claque
  • Une tagline qui arrache
  • Un pitch qui atomise

Concrètement, une 4ème de couverture de livre c’est déjà beaucoup trop long pour convaincre, être retenu et partagé rapidement. Précéder ou remplacer la 4ème de couverture par un pitch et/ou une tagline peut être bien plus efficace.  Exemple avec les deux derniers romans d’Olivier Norek, un titre en un mot, une 4ème de couverture en 2 lignes pour « Surface » et en 3 lignes pour « Impact ».

Pour que vous compreniez bien, mettez-vous dans la peau d’un éditeur qui va découvrir votre histoire. Il reçoit 5000 manuscrits par an. Votre texte sera d’abord lu par une seule personne du service des manuscrits… et la lecture s’arrêtera à 10, 20 ou 30 pages dans 90% des cas, sauf si vous vous donnez des chances supplémentaires (cf Guide des 10 règles fondamentales pour réussir). S’il y a une éventuelle lueur d’espoir de la part de ce lecteur du service des manuscrits, alors un second lecteur se positionnera. Et peut-être, seulement si les feux sont au vert, que votre texte remontera d’un étage, voire, jusqu’à l’éditeur. Mais si vous avez un pitch redoutable, qui fait sens immédiatement, là, ça change tout. Et autant dire que si en plus vous avez soigné l’écriture, vous passez directement à la case éditeur. Pourquoi cacher le trésor de votre histoire dans 350 pages alors que vous pourriez l’exposer en une ou deux phrases directement et sans en déflorer son secret.

Allons encore plus loin. L’éditeur est convaincu, c’est l’histoire qu’il lui faut, le pitch est extraordinaire, la promesse est décapante d’originalité, c’est du neuf servi sur plateau d’argent. L’éditeur va vous proposer un contrat, et tout de suite il va pouvoir traduire et envoyer votre pitch à tous les agents internationaux. Et convaincre de la même façon et aussi rapidement que ça a été le cas pour lui en vous découvrant. Vous voulez des exemples ?

  • Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent, pitch percutant, excellent livre, qui a dépassé les 30 traductions dont une majorité signée avant même sa publication en France.
  • La chambre des merveilles de Julien Sandrel, également avec un pitch efficace, couronné par plus de 30 traductions dont certaines signées avant même la publication en France.
  • En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeau, pitch décapant, récit éclatant d’originalité, publié par un petit éditeur bordelais (Éditions Finitudes), dont l’histoire à secouer le milieu du livre, engendré la vente de plus de 400 000 exemplaires et a été distingué par plus de 10 Prix littéraires. On ne compte plus le nombre de traductions également.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’un pitch fort est capable de convaincre d’emblée des éditeurs français et étrangers, la magie opère de la même façon avec les producteurs pour les adaptations audiovisuelles.  

Je vous tiens là, je le vois ça dans vos rétines, ça clignote. On y est. Mûr pour passer à l’étape suivante…

Comment créer un pitch dramatique efficace ?

Le pitch efficace contient le détonateur, la poudre, le personnage et son enjeu, le lieu et la situation avec la problématique. Combinez tout ça avec des verbes d’action et déclenchez…

Vous devez séduire immédiatement, provoquer de l’émotion. Le pitch doit idéalement imposer des situations fortes et visuelles. Il se suffit à lui-même sans avoir besoin de trois pages d’explications, confuses.

Remplissez les cases avec les éléments de votre histoire :

Dans telle arène, à la suite de tel incident déclencheur, tel(s) personnage(s) se bat(tent) contre tels obstacles pour atteindre tel objectif.

Différentes combinaisons sont possibles, mais les éléments principaux doivent figurer dans votre pitch.

Cette première approche du pitch n’est pas exhaustive et de nombreux spécialistes, la développe largement depuis de nombreuses années déjà.

Pour aller plus loin, en plus du mon guide gratuit des 10 règles fondamentales d’écriture pour réussir, je vous encourage à découvrir les MasterClass que je propose.


Efficace

Noté 5 sur 5
8 octobre 2021

Parfois se remettre les idées en place n’est pas si facile. On croit tout savoir, ou tout inventer, mais cette masterclass décortique les choses, une par une, remet de l’ordre dans les idées et réorganise notre façon de travailler.
Elle permet aussi d’analyser à posteriori ses erreurs (ou ses succès) et de capitaliser. Suite à cette formation, il y a des choses que je ne tenterai plus (je garde mes réussites.), mais beaucoup d’autres qui c’est certains me feront faire un bond en avant…
Samuel Delage a une façon parfaite d’exprimer ses idées, de poser le contexte et de finalement les valider comme les bonnes pratiques. Les leçons sont courtes et pertinentes.
Si bien qu’à la fin… Il n’y a plus qu’à !

Fiji

Intéressante et Enrichissante.

Noté 5 sur 5
27 septembre 2021

Masterclass intéressante et enrichissante. Elle permet de pouvoir organiser et prévoir le travail nécessaire pour écrire un roman.
Les conseils, les astuces et les clés misent en avant sont clairs et très précieux.
Merci pour ce partage de vos expériences.
Marie.

Marie

MERCI ET BRAVO

Noté 5 sur 5
14 septembre 2021

D’excellentes leçons et des informations nombreuses pour aller de l’avant !

MARTINE

Clarté, précision et bienveillance

Noté 5 sur 5
13 septembre 2021

Un grand merci Samuel pour ce partage généreux de vos conseils et de votre expérience. C’est ma première masterclass et j’ai grandement apprécié cette transmission à la fois précise, dense et toujours bienveillante et encourageante.
Vous répondez sans tarder aux questions, ce qui crée un lien très appréciable et renforce la motivation.
Les annexes sont un apport instructif et pragmatique, très stimulant pour se lancer ou reprendre son ouvrage avec des outils qui ont fait leurs preuves.

Donatienne

un boost intellectuel

Noté 5 sur 5
12 septembre 2021

Motivantes, pleines d’astuces Samuel nous donne dans ses vidéos des trésors d’informations. C’est simple, bien expliqué et ça donne envie de relancer la machine qui était quelque peu rouillée. 😉 Merci pour ces partages.

Lilyane

Vous avez suivi la MasterClass d’écriture de roman ?
Partagez votre avis.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Comment créer un pitch dramatique implacable ? »

Laisser un commentaire