Cliffhanger et climax dans le récit - masterclass écriture Samuel Delage

Cliffhanger et climax en fiction

Le cliffhanger et le climax en fiction, que ce soit dans les romans, les séries, les films, les mangas, les pièces de théâtre, les bandes dessinées ou toutes les autres formes de narration possibles sont les temps forts, les rebondissements. Les anglicismes sont légion en dramaturgie, le cliffhanger est aussi réduit à cliff. Il est également possible de trouver le mot twist. Tous ces termes signifient rebondissement.

Il y a tellement de rebondissements dans mes livres qu’on les croirait en caoutchouc.
Frédéric Dard

Le cliffhanger et le climax sont les pulsations de vos histoires, ils rythment le récit. Ce sont des tournants dramatiques qui participent à deux points très importants dans l’histoire : l’évolution des personnages et la progression du récit. Ils sont nécessaires et attendus par les lecteurs ou spectateurs qui y trouvent leur satisfaction. Les rebondissements sont des hameçons qui tiennent les lecteurs page après page. Plus vos rebondissements sont habiles, plus votre lecteur sera happé par votre récit.

Ces coups de théâtre réguliers, qui jalonnent les histoires, se distinguent par différents degrés d’intensité. Ce peut être une information clé qui permet au héros d’avancer (il trouve un plan secret ou déduit un cheminement à suivre), ou un drame qui le touche (son coéquipier meurt). Un rebondissement peut être positif ou négatif pour le personnage principal. Les rebondissements sont vécus soit par les personnages, soit par les lecteurs soit par les deux simultanément. Une ironie dramatique constitue un rebondissement pour le lecteur par exemple, puisqu’il s’agit d’une information majeure qu’ignore encore le personnage du récit, soit un piège dans lequel il va tomber ou une réussite à venir alors qu’il est prêt à tout abandonner.

Distinction entre cliffhanger et climax

Clarifions dès à présent la différence entre le cliffhangeur et le climax. Si les deux représentent des rebondissements, le cliffhanger est de moindre mesure face au climax. Le climax c’est le point culminant, le plus important des rebondissements. Généralement il est le paiement du deuxième acte de l’histoire, c’est-à-dire que le résultat du climax sera la réussite ou l’échec face à l’objectif principal du personnage central. Le climax est l’épreuve ultime, celle vers laquelle toutes les actions précédentes ont mené. Dans Indiana Jones quand il s’agit de trouver un trésor, c’est le moment où Jones trouve ou non le trésor qu’il convoite depuis le début.

Dans certains récits, romans, mais surtout pour les séries TV, il est question également de climax médian, c’est un climax intermédiaire, à mi-saison avant le climax final. La maîtrise du dosage des cliffhangers fait partie de l’art de structurer une histoire et permet de gagner en émotion sur l’ensemble du récit.

Ainsi, vos récits doivent être constitués de nombreux cliffhangers à plusieurs degrés d’importance et d’un climax. Les cliffhangers doivent exister à l’intérieur et à la fin de chacun de vos chapitres. C’est en disséminent des rebondissements, plus ou moins importants, mais régulièrement, que vous tiendrez vos lecteurs en haleine. Vous ferez ainsi monter la pression jusqu’au climax.

L’épreuve finale, le climax et le spectaculaire

Si le climax représente la grande épreuve que doit surmonter le personnage principal, il est important de considérer la nature de l’épreuve pour sa valeur et de la détacher du spectaculaire que l’auteur peut être très tenté de mettre en scène. S’il s’agit seulement de spectaculaire, l’auteur passe à côté de son récit. C’est dans l’importance de l’épreuve en elle-même et vis-à-vis de toutes les autres épreuves du récit que l’histoire prend son sens. La mise en scène spectaculaire est un cadre supplémentaire qui doit se justifier, mais en aucun être considéré comme la chair du climax.

La notion de rebondissement dans le récit est ici abordée dans les grandes lignes. Ce sujet est à approfondir. Je vous encourage à suivre le fil de mes articles, à recevoir gratuitement le guide des 10 règles d’écriture pour réussir que je propose, ainsi que découvrir mes MasterClass.


Un excelent Mentor au service des nouveaux auteurs

Noté 5 sur 5
6 mai 2022

Cette masterclass sur comment développer son style d’écriture a été plus que révélatrice pour moi. J’ai écouté et noté les conseils de Samuel DELAGE. J’ai pris soin de visiter les sites sur les figures de style et de m’imprégner sur les exemples et les différentes sortes d’écrire. J’ai repris du coup mes écrits et je reformule en me basant des conseils de Samuel inclus dans cette masterclass. Je recommande aux nouveaux auteurs qui se lancent dans cette formidable odyssée que représente l’écriture. Merci Samuel…

David

LA meilleure Masterclass en France sur comment (vraiment) écrire et publier son roman

Noté 5 sur 5
28 avril 2022

Un 5 étoiles mérité : une réelle gentillesse alliée à des conseils pratiques comme seuls les anglo-saxons savent le faire. D’où quelques anglicismes et surtout beaucoup d’excellents conseils ! A savourer sans modération. Merci Samuel.

Edouard

Très intéressant

Noté 5 sur 5
12 avril 2022

Grâce à cette formation, j’ai pu débloquer la suite de mon histoire Elysium. La formation est très simple à suivre et elle vous assure la réussite.

Alex Elys

Masterclass intéressante et utile

Noté 5 sur 5
6 avril 2022

J’ai suivi cette masterclass par curiosité. Je suis en train de m’installer comme biographe et je me disais qu’elle m’aiderait à écrire ces récits longs. Et finalement, j’ai envie d’écrire un roman !
Les leçons sont claires, pédagogiques et très intéressantes. Le cadre donné est très rassurant et le ton de Samuel Delage nous met en confiance pour nous lancer.
Bravo et merci !

Elise

Intéressante

Noté 5 sur 5
19 mars 2022

Une Masterclass intéressante qui permet de revoir des choses trop souvent oubliées ou qui passent à l’as. Elle permet de peaufiner notre style.
Claire, simple et accessible à tous.
Merci.

Virginie

Vous avez suivi la MasterClass d’écriture de roman ?
Partagez votre avis.

Une réflexion au sujet de « Cliffhanger et climax en fiction »

Laisser un commentaire