la caractérisation de personnages en fiction roman et séries tv - masterclass écriture Samuel Delage

La caractérisation en fiction

La caractérisation en fiction c’est l’art de créer des personnages, de les rendre vivants, parfois très réels, en tout cas crédibles pour ce qu’ils sont et surtout capable de provoquer une empathie qui touche le lecteur ou le spectateur.

“Dans tout ce qu’on écrit, on se caractérise.”
Madame Deshoulières

La caractérisation est devenue une véritable science de l’analyse humaine, de l’étude psychologique à l’observation sociologique. Il n’est toutefois pas nécessaire d’avoir un bac + 12 dans ces domaines pour créer des personnages, et heureusement d’ailleurs. Les caractérisations de personnages qui fonctionnent n’ont pas pour vocation à être aussi complexes qu’on l’imagine. L’important est d’être juste et crédible, et plus les dimensions psychologiques et sociologiques de votre personnage seront accessibles au plus grand nombre, mieux votre personnage sera compris. Alors que s’il faut nécessairement un psychiatre pour véritablement comprendre votre personnage, ce serait prendre le risque de perdre les lecteurs.

Les interactions du personnage

Les caractérisations les plus pertinentes et efficaces reposent sur les actions des personnages ainsi que les relations qu’ils entretiennent avec ceux qui les entourent. Plus les actions sont en rapport avec l’objectif principal et les relations dans les conflits, plus vos personnages prennent du relief.

Créer un personnage, c’est commencer par le « recruter » pour votre histoire. Vous allez le tester à travers des actions à réaliser, et le mettre sous pression pour voir comment il réagit. Le recrutement est assez particulier, car il s’agit de retenir ceux qui ne se sortent pas de toutes les situations… ce serait trop simple pour l’histoire. Il sera plus croustillant de retenir les candidats qui peinent, mais qui seront attachants, et peut-être capables, avec obstination et détermination de s’en sortir.

Si votre personnage est une recrue d’élite de la NASA, doué d’une intelligence incroyable, de capacités physiques remarquables, d’une résistance psychologique hors norme, il vous faudra mettre en place une histoire insurmontable pour votre héros.

Créez des personnages en rapport à votre histoire. À situations simples, personnages simples et vice versa. Ce n’est pas nécessairement à travers des capacités exceptionnelles qu’un personnage est caractérisation de façon exceptionnelle. Un héros ou une héroïne nait dans la qualité et la valeur des combats qu’il ou elle aura à mener ainsi que dans sa façon de procéder pour atteindre ses objectifs. Dans le film « Maman j’ai raté l’avion », c’est par la ruse que le gamin trouve le moyen de se jouer des cambrioleurs alors qu’il resté seul à la maison tandis que ses parents sont morts d’inquiétude une fois s’être aperçu que leur jeune Kévin n’est pas avec eux.

“La fiction ne suffit pas à caractériser le roman, mais un certain rapport entre cette fiction et la réalité.”
Louis Aragon

Éléments secondaires de la caractérisation

Si la création d’un personnage peut d’emblée amener l’auteur sur le terrain de la caractérisation physique, avec tous les critères que nous impose notre société, il n’en reste pas moins que cette étape nécessaire n’est que secondaire.

De la même façon, le nom du personnage, s’il capable d’en dire un peu plus sur lui, n’est que secondaire.

C’est dans sa façon de réagir et de vivre qu’un personnage existe.

La perfection est l’ennemi du bien dans la caractérisation. Les faiblesses, les failles et les défauts apportent davantage aux personnages.

Le personnage c’est la clé de voûte du récit. Prenez le temps de soigner chacune des caractérisations. Cet article n’est qu’une première approche de ce sujet très important. Il est indispensable de l’approfondir. Je vous encourage à suivre le fil de mes articles, à recevoir gratuitement le guide des 10 règles d’écriture pour réussir que je propose, ainsi que découvrir mes MasterClass.

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  • 1

Une réflexion au sujet de « La caractérisation en fiction »

Laisser un commentaire