L'incident déclencheur du récit - MasterClass écriture - Samuel Delage

L’incident déclencheur du récit

L’incident déclencheur, c’est le bouton qui actionne l’histoire. Parfois, l’idée d’un récit prend naissance de cette façon, avec un flash, un déclencheur. Nous sommes souvent témoins de scènes fortes qui nous projettent immédiatement dans une succession d’événements, cela peut être inspirant et nous faire mordre à l’hameçon. Reste à savoir si ces incidents déclencheurs soulèvent suffisamment de choses en nous pour raconter les meilleures histoires possibles.

« Tout bon livre doit savoir provoquer l’attente : lire, c’est attendre la suite ! »
Frédéric Beigbeder

« Le nom du plus grand des inventeurs : accident. »
Mark Twain

Le rôle de l’incident déclencheur

L’incident déclencheur permet d’accéder à l’histoire que raconte l’auteur. Cela permet aux lecteurs d’entrer dans le récit de façon naturelle, immédiate et de créer l’accroche. Il est donc indispensable de soigner la présentation et la mise en place de l’incident déclencheur. Certains auteurs excellent en la matière, à tel point qu’en tant que lecteur nous pouvons percevoir la jubilation qui a animé le créateur.

Exemple d’incident déclencheur :

Dans la série TV « Blindspot », tout commence avec un long sac de sport abandonné sur un trottoir bondé de monde au cœur d’une grande ville américaine. Un policier remarque le volumineux colis, suspect. Il s’approche et remarque une étiquette sur le sac, « Pour le FBI ». Il appelle des renforts, très vite la foule est écartée. Alors qu’un démineur en tenue s’approche tout doucement du sac, que la tension monte à travers tous les objectifs cadrés en zoom sur l’intervention, le sac s’ouvre de lui-même, délicatement. En sort une femme, environ 30 ans, nue, mais couverte de tatouages de la tête aux pieds.

Elle ne se souvient de rien, ne sait pas qui elle est, ce qu’elle fait ici et ce qui lui est arrivé. Un blackout total, vertigineux, qui nous plonge immédiatement en empathie avec elle. Et puis il y a un tatouage particulier qu’elle ne pouvait pas voir, dans son dos, parmi les autres. Le prénom et le nom d’un éminent agent du FBI. Les deux personnages se trouvent ainsi liés, sans pourtant ne rien savoir ni de l’un ni de l’autre.

Les seules traces de mémoire de cette fille se trouve trouvent sur son épiderme à présent. Toute sa peau est scannée, une longue analyse du FBI commence…

L’accroche est soignée, forte, et laisse imaginer la possibilité d’un récit solide et prometteur, avec beaucoup de matière.

Les deux types d’incidents déclencheurs

L’incident déclencheur provoque nécessairement une immédiate réaction du personnage principal. C’est le moment de bascule, le moment ou l’équilibre n’est plus et que le quotidien du personnage et de son entourage vacille.

Le personnage peut être atteint de deux façons. Soit par un événement qui n’est pas de son fait, ou par un événement qu’il a contribué à provoquer. Ce sont là les deux types d’incidents déclencheurs possibles.

L’incident déclencheur imprévisible

L’incident déclencheur imprévisible repose sur le hasard. Ce peut être un accident, un coup de chance, une rencontre, la perte de quelqu’un…

L’exemple du livre « La chambre des merveilles » de Julien Sandrel correspond à cette catégorie.

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

  Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.  En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

  Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

  Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Au passage, vous noterez l’efficacité de ce pitch, qui, même un peu long, nous emporte immédiatement. C’est ainsi que ce livre a obtenu plusieurs dizaines de traductions avant même d’avoir été publié en France. La promesse est si forte et si humaine qu’il ne fait dès lors aucun doute que l’histoire, visée et soutenue par un éditeur de renom, sera un succès. Le succès de ce livre a dépassé toutes les espérances. Le tournage de l’adaptation audiovisuelle est en cours. J’ai pu mesurer combien l’intérêt avait été vif auprès de nombreux producteurs qui m’ont confié avoir regretté d’être moins rapide que leur confrère qui en a acquis les droits.  

Quand un incident déclencheur bouleverse une vie, ou plusieurs vies, vous tenez un os solide.

L’incident déclencheur provoqué

Dans ces cas de figure, le personnage principal est celui qui provoque ce qui lui arrive.

  • Un jeune couple se décide à devenir parents, et l’année suivante ils célèbrent la naissance de leur premier enfant.
  • Un expert en courses hypniques et parieur compulsif remporte le gros lot.  

L’exemple du livre « Le liseur du 6h27 » de Jean-Paul Didierlaurent illustre très bien également le cas de l’incident déclencheur provoqué par le personnage.

« Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien. Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin ». Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6h27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie. Un concentré de bonne humeur, plein de tendresse et d’humanité.

Ce pitch fort, basé sur un élément déclencheur provoqué par le personnage a immédiatement conquis le monde de l’édition, et, comme dans le cas du livre « La chambre des merveilles », a lui aussi décroché plusieurs dizaines de traductions avant même sa publication en France.

Que l’incident déclencheur soit imprévisible ou provoqué, ce qui compte c’est la puissance de sa promesse.

La nature de l’incident déclencheur implique d’autres conséquences sur le récit. Elles sont très importantes à connaitre et à prendre en compte.

Je vous encourage à suivre le fil de mes articles, à recevoir gratuitement le guide des 10 règles d’écriture pour réussir que je propose, ainsi que découvrir mes MasterClass.


Efficace

Noté 5 sur 5
8 octobre 2021

Parfois se remettre les idées en place n’est pas si facile. On croit tout savoir, ou tout inventer, mais cette masterclass décortique les choses, une par une, remet de l’ordre dans les idées et réorganise notre façon de travailler.
Elle permet aussi d’analyser à posteriori ses erreurs (ou ses succès) et de capitaliser. Suite à cette formation, il y a des choses que je ne tenterai plus (je garde mes réussites.), mais beaucoup d’autres qui c’est certains me feront faire un bond en avant…
Samuel Delage a une façon parfaite d’exprimer ses idées, de poser le contexte et de finalement les valider comme les bonnes pratiques. Les leçons sont courtes et pertinentes.
Si bien qu’à la fin… Il n’y a plus qu’à !

Fiji

Intéressante et Enrichissante.

Noté 5 sur 5
27 septembre 2021

Masterclass intéressante et enrichissante. Elle permet de pouvoir organiser et prévoir le travail nécessaire pour écrire un roman.
Les conseils, les astuces et les clés misent en avant sont clairs et très précieux.
Merci pour ce partage de vos expériences.
Marie.

Marie

MERCI ET BRAVO

Noté 5 sur 5
14 septembre 2021

D’excellentes leçons et des informations nombreuses pour aller de l’avant !

MARTINE

Clarté, précision et bienveillance

Noté 5 sur 5
13 septembre 2021

Un grand merci Samuel pour ce partage généreux de vos conseils et de votre expérience. C’est ma première masterclass et j’ai grandement apprécié cette transmission à la fois précise, dense et toujours bienveillante et encourageante.
Vous répondez sans tarder aux questions, ce qui crée un lien très appréciable et renforce la motivation.
Les annexes sont un apport instructif et pragmatique, très stimulant pour se lancer ou reprendre son ouvrage avec des outils qui ont fait leurs preuves.

Donatienne

un boost intellectuel

Noté 5 sur 5
12 septembre 2021

Motivantes, pleines d’astuces Samuel nous donne dans ses vidéos des trésors d’informations. C’est simple, bien expliqué et ça donne envie de relancer la machine qui était quelque peu rouillée. 😉 Merci pour ces partages.

Lilyane

Vous avez suivi la MasterClass d’écriture de roman ?
Partagez votre avis.

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  • 1

4 réflexions au sujet de « L’incident déclencheur du récit »

  1. Merci pour cet article qui décortique l’incident déclencheur et ce qui fait une bonne histoire. Du coup, ça m’a donné envie de lire « La chambre des merveilles », je crois que je ne vais pas tarder à l’acheter!

  2. Un bien joli article sur un point épineux de l’écriture de récit : le déclencheur.
    Actrice en formation, j’aime écrire des scripts. Je suis persuadée qu’en utilisant l’incident déclencheur provoqué sur l’imprévisible donnera une toute autre couleur au texte!

Laisser un commentaire