Série TV Dérapage, avec Eric Cantona

DERAPAGES

DERAPAGES : une série impactante, un pari réussi.
Originalité et authenticité au rendez-vous.
ARTE & Mandarin Télévision
Acquisition Netflix

Quand les adaptations puisent dans le meilleur de la littérature sombre, et qu’un diffuseur se joue des codes pour proposer un contenu original et fort, le résultat est souvent à la hauteur. “Dérapages” en est un bel exemple.

L’adaptation du roman “Cadres Noirs” de Pierre Lemaitre montre une fois encore que la liberté d’explorer un territoire où tous les coups sont permis est la promesse d’un résultat éclatant à l’écran. Pierre Lemaitre est également le scénariste créateur de la série. Il s’est déjà illustré à plusieurs reprises dans cette discipline. La réalisation de Ziad Doueiri apporte un traitement sur mesure à la série.

Un “Dérapages” maitrisé qui offre du mordant à l’image.

Les comédiens incarnent habilement les personnages et soulignent les bons choix du casting. Eric Cantona ne dément pas son talent et propose une métamorphose juste du personnage qu’il joue, à l’état brut, plongé dans une chute sociale vertigineuse, une spirale de rage et de violence qui fait écho quelque part en chacun de nous.

Dérapages : Série TV
Éric Cantona dans le rôle de Alain Delambre
Alex Lutz dans le rôle de Alexandre Dorfmann

SYNOPSIS

Alain Delambre, ancien DRH efficace licencié il y a six ans pour son âge trop avancé, enchaîne les petits boulots et redoute le précariat. Il vit avec sa femme Nicole dans un appartement défraîchi que le couple rembourse depuis des années. Père de deux filles ayant une bonne situation, Delambre craint que n’arrive le jour où l’une d’elles glissera un billet après une visite à ses parents afin de les aider.

Durant l’un de ses boulots à l’usine, il reçoit un coup de pied de son chef d’équipe pour s’être accroupi afin de nettoyer ses lunettes. La colère qu’il retient depuis longtemps en lui explose alors soudainement et Delambre frappe son agresseur. Licencié, il apprend qu’il risque d’avoir à payer une somme de 100 000 euros en dommages-intérêts. Ainsi débute la rapide descente aux enfers du quinquagénaire, prêt à tout, à l’approche de ses 60 ans, pour retrouver un travail et une dignité.

Un fol espoir renaît lorsque sa candidature retient l’attention d’un cabinet de recrutement pour un poste de DRH. Le commanditaire de ce mystérieux cabinet aux méthodes opaques est Alexandre Dorfmann, PDG d’Exxya, une multinationale de l’aéronautique en difficulté qui prépare un important plan de licenciement dans l’une de ses usines.

COMEDIENS

Éric Cantona : Alain Delambre
Suzanne Clément : Nicole Delambre
Alex Lutz : Alexandre Dorfmann
Gustave Kervern : Charles Bresson
Alice de Lencquesaing : Lucie Delambre
Louise Coldefy : Mathilde Delambre
Nicolas Martinez : Gregory Ziegler

Xavier Robic : Bertrand Lacoste
Yann Collette : Alain Karminsky
Cyril Couton : Jean-Marie Guéneau
Eurydice El-Etr : Clémentine Haddad
Stéphan Wojtowicz : Maître Durand-Pernety
Vincent Desagnat : Major Morisset
Sacha Bourdo : Boulon

Laurent Spielvogel : Président procès
Adama Niane : David Fontana
Émilie Gavois-Kahn : la juge
Xavier Gallais : l’avocat général
Aton : Antoine
Soraya Garlenq : Yasmine

Laisser un commentaire