Jusqu’à ce que la mort nous unisse – Karine Giebel

Un suspense grandissant au dessin original dont la forme se joue des codes et sert le récit ainsi que la richesse des personnages.

Au coeur des montages, Vincent Lapaz, guide chevronné devra apprendre à tourner la page sur son passé pour survivre. À ses côtés, Servane, une gendarme qui pensait s’enterrer dans un coin perdu va dépasser ses limites et se redécouvrir, tout en s’attachant aux lieux et aux personnes.

Entre psychologie, ambiance, et rebondissements, Karine Giebel ne dément pas son talent, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Suite de la chronique sur Zonelivre

Laisser un commentaire